Lexique et glossaire

Si vous ne vous êtes pas encore frotté au Badminton, il n’est pas inutile, avant d’aller plus loin, de jeter un coup d’œil sur le vocabulaire propre au Badminton.

Rassurez-vous, pas de barbarisme, juste quelques mots qu’il est bon d’avoir entraperçus.

Et si par la suite, vous avez un doute, rappelez-vous que votre antisèche du Badminton c’est ici !

Règles officielles du badminton

Diplômes en badminton :

  • CQP : Certificat de Qualification Professionnelle badminton – spécialisé dans l’animation tout public.
  • DEJEPS : Diplôme d’état : Entraîneur, formateur, acteur  du développement du badminton.
  • DESJEPS : Diplôme d’état supérieur : idem DEJEPS mais plus poussé.
  • AB1 : Animateur Bénévole : Accueille un public, anime un créneau (anciens DIB – DAB – BEF1)
  • AB2J : Animateur Bénévole Jeune : Spécialisé dans l’animation avec un jeune public (ancien JB initiateur jeune badminton)
  • AB2A : Animateur Bénévole Adulte : Spécialisé dans l’animation avec un public adulte (anciens BEF2 – BFF – EF – DEB)
  • EB1 : Entraîneur Bénévole : Spécialisé dans l’entraînement des compétiteurs.
  • EB2: Entraîneur Bénévole : Spécialisé dans l’entraînement des compétiteurs : Plus haut niveau fédéral d’entraînement (ancien MB moniteur de badminton)
  • SOC : Superviseur Organisateur Compétition : Organisé des compétitions en maîtrisant les logiciels d’aide à la gestion.
  • JA : Juge Arbitre.

 

Compétitions organisées par les clubs, la ligue, ou la fédération :

  • ICR : Interclub Regional (compétition en équipe pour les adultes)
  • ICD : Interclub Departemental (compétition en équipe pour les adultes)
  • TIJ : Trophée Inter-Régionnal jeune
  • TDJ : Tournoi Départemental Jeune

 

Instances du badminton au niveau départemental, Régional, National

  • FFBAD : Fédération Française de Badminton.
  • Ligue Occitanie de Badminton.
  • CODEP : Comité Départemental de Badminton.

268e5ccef7e9f1b75a8e76574d720b4f

GLOSSAIRE :

AGILITÉ : Qualité de souplesse et de vivacité qui permet au joueur de conserver son équilibre dans la vitesse.

AMORTI : Frappe de fond de court. Le volant frappé au-dessus de la tête est renvoyé juste derrière le filet dans le camp adverse.

ARBITRE :Présent sur une chaise haute au bord du terrain, l’arbitre assure le bon déroulement du match, compte les points et veille au respect des joueurs et du jeu, dans un souci d’impartialité.

AVERTISSEMENT : Adressé à un joueur sous forme de carton jaune pour lui signifier un comportement inadapté sur le terrain.

BEC :Badminton Europe (BEC) est l’organe directeur du badminton en Europe.

BRUSH OU KILL : Frappe d’attaque, sèche et décisive au filet.

BWF BADMINTON WORLD FEDERATION :C’est la fédération internationale de badminton qui édite les règles et assure le

développement du badminton mondial.

CORDAGE : Le cordage d’une raquette de badminton mesure environ 10 mètres. De différentes épaisseurs (la jauge), qualités et résistances, il est tendu à l’aide d’une machine entre 7 kg (pour les raquettes premier prix) et 12 kg pour de bons joueurs. Les champions quant à eux peuvent tendre jusqu’à 18 kg.

COULOIR :Sur le terrain, on distingue les couloirs latéraux que l’on utilise en doubles (au service et pendant le jeu), et les couloirs de fond de court.

COUP DROIT : Frappe jouée avec la face de la raquette qui correspond à la paume de la main.

DÉFENSE : Permet de renvoyer un smash puissant de l’adversaire. La défense peut être courte (juste derrière le filet), longue (vers le fond du terrain par-dessus l’adversaire), tendue, droite ou croisée.

DÉGAGÉ : Frappe de fond de court. Le volant frappé au-dessus de la tête est renvoyé en fond de court de l’adversaire en passant au-dessus de lui.

DRIVE (JEU À PLAT) : Frappe tendue. Le volant est frappé au niveau du joueur (entre le buste et la tête),selon une trajectoire tendue et puissante.

ENDURANCE : Qualité nécessaire pour tenir physiquement pendant un match long et un entraînement, et pour enchaîner les matchs en tournois.

FAUTE : Adressée à un joueur sous forme d’un carton rouge pour lui signifier un comportement inadapté sur le terrain. Le carton rouge fait souvent suite à un carton jaune (Cf. Avertissement), et entraîne un point de pénalité pour le joueur.

FAUTE DE SERVICE : Annoncée à un joueur quand son service n’est pas régulier.

FEINTE : Frappe dont la préparation induit l’adversaire en erreur en lui donnant une fausse information.

FFBAD : Fédération Française de Badminton. Organise, développe, règlemente le badminton sur le sol français. La FFBaD est la seule fédération autorisée à décerner un titre de Champion de France de badminton.

FILET : Accroché aux poteaux, il mesure 6,10m de large et 76cm de haut. La bande supérieure est à 1,55m de haut au niveau des poteaux, et à 1, 524m au centre pour être réglementaire.

GRIP : Partie de la raquette qui est dans la main du joueur.

INTERCEPTION : Quand un joueur frappe le volant au milieu de sa trajectoire, avant qu’il ait atteint sa cible prévue.

JEU AU FILET : Frappe à partir du filet. Le volant est renvoyé de l’autre côté du filet. Aussi appelé contre-amorti.

JUGE DE LIGNE : A haut-niveau, il y en a un sur chaque ligne du terrain. Il aide l’arbitre en annonçant si le volant est en-dedans ou en-dehors du terrain.

JUGE DE SERVICE : Assis à l’opposé de l’arbitre, il juge si les services sont effectués selon le règlement.

LIFT : Frappe à partir du filet. Le volant est renvoyé au fond du terrain, en passant au-dessus de l’adversaire pour l’empêcher d’intercepter.

LIGNE DE SERVICE :

Lignes intérieures du terrain qui délimitent les zones pour les services. On distinguera la ligne de service court, la ligne médiane, et la ligne de service long en doubles.

MATCH À THÈME : Match d’entraînement où les règles sont modifiées. On peut par exemple primer ou interdire une zone du terrain, primer ou interdire une frappe, changer le comptage des points. Ce principe permet de renforcer l’efficacité des frappes et la prise de décision.

MULTI-VOLANT : Exercice d’entraînement où l’entraîneur distribue plusieurs volants les uns après les autres. Cet exercice permet d’élever le rythme pour le joueur, sans être tributaire de la réussite de ses frappes.

OUT : Annonce du juge de ligne quand le volant sort des limites du terrain.

PAS CHASSÉ : Technique de déplacement très utilisée en badminton pour assurer un meilleur équilibre pour le joueur.

POTEAUX : Hauts de 1,55m, ils permettent de faire tenir le filet. Un volant qui frappe le poteau est annoncé faute.

RAQUETTE : Pesant entre 85 et 95 grammes pour les compétiteurs, la raquette est l’instrument indispensable du joueur. Pour pallier la casse du cordage ou de la raquette, les professionnels ont 3 à 6 exemplaires dans leur sac.

REPRISE D’APPUIS : Démarrage d’un déplacement. Bien effectuée, la reprise d’appuis orientée et dynamique permettra un gain de temps et une économie d’énergie.

RETOUR DE SERVICE : Frappe qui vient juste après le service. C’est une frappe extrêmement importante, en double en particulier, pour essayer de prendre l’avantage très vite dans l’échange.

REVERS : Par opposition au coup droit, frappe où le volant est frappé avec la face de la raquette qui correspond au dos de la main.

ROTATION D’ATTAQUE : En doubles, quand deux partenaires échangent leurs places à l’avant et à l’arrière du terrain.

SCOREUR : Lors d’un match, le scoreur affiche les scores à destination du public.

SERVICE LONG : Engagement de l’échange où le volant est envoyé au fond du terrain.

SLICE : Frappe du fond du court. Le volant est frappé au-dessus de la tête avec un effet frotté. Sa trajectoire est rapide mais courte. C’est une feinte de smash.

SMASH : Frappe du fond du court. C’est une attaque puissante qui permet soit de marquer, soit de provoquer la faute de l’adversaire.

SPIN : Frappe avec effet jouée depuis le filet. Le volant tourne sur lui-même, rendant la frappe de l’adversaire plus difficile à effectuer.

SUPERSERIE : Tournoi du plus haut niveau international. Le circuit Superseries compte 12 tournois et une finale pour les 8 meilleurs joueurs et équipes par discipline.

TÊTE DE SÉRIE : Statut accordé aux meilleurs joueurs d’un tournoi, qui leur permet de ne pas se rencontrer lors des premiers tours.

VOLANT : Projectile utilisé pour jouer au badminton. Pesant 5 grammes, le volant de compétition est en plumes naturelles d’oies ou de canard. Pour débuter, un volant en nylon est plus économique et plus résistant.

W.O. : Pour Walk Over. Signifie qu’un joueur est forfait dans un tableau.

ZONE : On distingue plusieurs zones sur le terrain. Dans la largeur, zone gauche et zone droite. Dans la longueur, zone avant, zone mi-court et zone fond de court.

ZONE DE DIVORCE : En doubles, espace situé entre deux partenaires. Un volant joué en zone de divorce peut engendrer une mésentente entre les joueurs et leur faire perdre le point.

 

Le badminton, tel qu’on le connaît aujourd’hui, vient d’un jeu indien appelé « poona ». On raconte que des officiers anglais, revenus des Indes, se trouvent en villégiature au Badminton House (demeure anglaise des Ducs de Beaufort). Pour s’occuper, ils décident de jouer au poona, qui consiste à se passer une balle légère à l’aide d’une raquette. N’ayant pas de balle, ils la remplacent par un bouchon de champagne auquel ils attachent quelques plumes. Le badminton était né.

 

Badminton Club Castelnaudary © 2016 Frontier Theme